10 septembre 2018

DUPONT, SCHMITT, IANNELLO : UN TRIO HORS PORTÉE !

Chronique & interview : Cécile Botton

Ce vendredi 31 aout, à la Sauvenière se produisaient le pianiste, Johan Dupont, le guitariste, Samson Schmitt ainsi que le violoniste, Joachim Iannello. Dans le cadre des concerts d’été organisés par les Grignoux, ce trio hors portée nous a emmenés dans un voyage aux sons d’un trialogue « virtuosique ». Quatremille vous partage impressions et rencontres d’une soirée pleine d’émotions !

Prose mélomanique…

Alors qu’une plume lyrique s’évade d’un temps suspendu,

Mes mots s’envolent au rythme de notes tantôt…

Transportantes,

Surplombantes,

Harmonisantes,

Émotionantes,

Lancinantes,

Envoûtantes,

Débordantes,

Énergisantes,

Sautillantes,

Galopantes,

Captivantes.

Tous sens en éveil,

J’essaie en vain de les capturer.

Tâche quasi impossible…

Me voilà belle et bien embarquée

Dans un voyage aux doigtés

aussi expressifs qu’extraordinaires,

Dans une ode parsemée

D’envolées majestueuses,

De subtilités rythmiques,

D’échos réverbératifs,

De reliefs alternatifs.

Je ne peux d’ailleurs que me laisser aller

À ce trialogue virtuosique alliant fougue et maitrise.

À ceux qui trouveraient cette introduction bien étrange…. je répondrai simplement : Face à une musique hors portée, les mots ne peuvent que s’inventer ! Dans ce trio, pas de leader juste une communion de sons où l’on glisse d’un instrument à l’autre. Cela assure une mise en relief alternative de chacun. Le public envoûté et captivé par cette poésie musicale restera d’ailleurs suspendu à cet espace hors temps jusqu’à ce que note finale s’en suive.

Submergée d’émotions, je ne pouvais m’arrêter là. Je suis dès lors partie à la rencontre de Joachim et de Bertrand Squelard, le manager du groupe, qui m’ont tous deux confié l’essence du projet.

« Au départ, » souffle Bertrand, « avec Michel Van Achter, le patron de Homerecords, nous voulions créer un nouveau projet autour de Samson. » Ce dernier, à la renommée internationale, a l’habitude de se produire partout dans le monde. Il fallait dès lors trouver de très bons musiciens pour amener le guitariste au-delà de la musique manouche tout en préservant son style. « C’est ainsi, » poursuit Bertrand, « que j’ai tout de suite pensé à Joachim et son violon. » Ce musicien, titulaire d’un master en musique classique, maitrise divers styles musicaux dont le jazz. « En plus », lâche le violoniste, « je connais Samson depuis une dizaine d’années, et par ailleurs, nous avons déjà partagé la scène à quelques reprises lors de festivals. » Quant à Johan Dupont, également diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Liège, il joue depuis 10 ans avec Joachim. Amis dans la vie, on ne pouvait que réunir ces deux amoureux de l’improvisation musicale. C’était une évidence ! Ce mélomane qu’aucun répertoire n’arrête évolue dans de nombreux projets aussi bien solos que collectifs.

Il est vrai que le jazz manouche sans contrebasse et avec un piano, c’est un peu spécial. Si ce genre musical est bien à la base de leurs compositions, ensemble, ces trois génies ont amené diverses influences telles que la musique latine, tzigane, le tango, le jazz, … Alors que la guitare reste connotée manouche, le piano apporte un certain lyrisme qui donne un souffle inédit à leurs morceaux.

En juillet 2016, ils sont réunis une première fois et apprennent très vite à se connaitre. « Je me rappelle les avoir laissés deux jours chez Johan », explique Bertrand, « ils ont travaillé ensemble et le 2ème soir, ils proposaient un concert à l’An Vert. La salle était comble, c’était fabuleux ! » En fait, il n’y a aucune partition, rien n’a été écrit, tout est là dans la musique, dans les notes. Deux mois plus tard, ils enregistraient Rire avec Charlie, un hommage à Charlie Chaplin. Depuis la sortie de cet album en mai 2017, ils enchainent les concerts.

En outre, un autre projet réunit Joachim et Johan. Le duo a été rejoint par Jean-François Folliez à la clarinette, Marie-Camille Blanchy pour la déclamation et les bruitages et Johann Spiz à la sonorisation. Sous l’impulsion du pianiste, ils sont à l’origine d’une création pluridisciplinaire proposée au Festival Musiq3. Il s’agit de jouer de la musique en live sur de courts métrages pour enfants. Ceux-ci ont été rassemblés sous le titre : Le chat et la renarde.

Diplômé du Conservatoire Royal de Musique de Liège, Joachim a pour habitude d’effectuer des remplacements dans l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie pour différentes productions. Actuellement, il démarre Il travatore, un opéra de Verdi. « J’ai également un duo avec Sébastien Hogge que nous aimerions davantage axer sur la composition en créant nos propres sonorités. Et puis, fin de cette année, je vais lancer mon propre projet qui sera plus moderne », conclut Joachim.

Cependant, la surprise reste entière car l’artiste n’en dira pas plus. N’empêche, qu’à la lumière de ce qu’il nous propose déjà, je suis impatiente de découvrir la suite !

 


https://quatremille.be/dupont-schmitt-iannello-un-trio-hors-portee/

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :