26 février 2018

ConcertMonkey.be – 26/02/2018

Soolmaan Quintet, emmené par Tristan Driessens, oudiste internationalement reconnu, rassemble des influences éclectiques dans une expression intemporelle et contemporaine. Il crée une musique inspirée, riche et authentique, à facettes multiples, portant les marques du makam arabo-turc, de la musique classique et du jazz modal, avec l’improvisation comme lien. Avec ce projet, le musicien part à la rencontre de son identité propre. Il écrit une musique nouvelle qui reflète son parcours riche, à la fois ancré dans la tradition et tourné vers l’ouverture. En résulte un univers insolite rempli de poésie et d’introspection.

D’après les mots du musicien lui-même : « Après une longue période d’immersion dans la musique classique turque, au sein du Lâmekân Ensemble, ce nouveau quintet me permet d’explorer d’autres horizons. Une instrumentation unique, des musiciens de talent exceptionnel, autour d’une musique nouvelle où la force de l’improvisation assure le fil conducteur. […] J’ai eu envie de créer un espace indéfini, un peu hors du temps, où l’on joue librement et sans contraintes, tout en restant chacun fidèle à ses attaches et repères musicaux. ».

Pour créer ce quintet, le luthiste s’est entouré d’artistes affirmés issus de différents horizons. Tristan Driessens est au oud et à la composition, Nathan Daems (Black Flowers) au saxophone ténor et au ney (flûte orientale), Léa Besancon au violoncelle, Tom Callens à la clarinette, à la clarinette basse et au saxophone soprano et Robbe Kieckens aux percussions (tambours sur cadres, tombak).

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :