Music in Belgium – Philippe Thirionet – 14/12/2016

Jeu du chat et de la souris entre la flûte de Lydie Thonnard et le Darbuka de Simon Leleux, voilà ce qui pourrait résumer le tissu sonore de cet album toujours produit par le label liégeois Home Records. Sorte de récital entre un instrument se portant vers l’aérien et des percussions (Darbuka, Cajon ou Udu) se portant forcément vers le percussif, la musique produite se développe grâce à la présence de guitare électrique, de trombone ou du Dotara. Une musique très calme et apaisante qui permet à chaque instrument de bien s’exprimer.

Des instruments parmi lesquels on retrouve le Darbuka ou Darbouka, tambour en gobelet originaire d’Afrique du nord, le Cajon caisse servant au départ à récolter les fruits, le Udu percussion idiophone du Niger en forme de jarre et le Dotara ou Dotâr luth traditionnel originaire d’Asie Centrale et d’Iran, tout cela pour apporter une coloration orientale à une flûte qui chante au fil des notes jouées. C’est très calme je disais tout en ayant malgré tout des passages plus enjoués où, la flûte s’emporte grâce à la vitesse d’exécution. Même constat pour les percussions qui offrent ça et là des petits soli techniques.

Dans l’esprit du Festival d’Art de Huy ou de Muziekpublique, voilà encore un exemple d’album fait pour un public de mélomanes et de connaisseurs. Ceux qui apprécient la mise à nu des instruments, à travers une musique simple et libre.

 


http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=8285

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :