Music in Belgium – Philippe Thirionet – 11/08/2017

La musicienne/clarinettiste/compositrice Aurélie Charneux bien connue dans l’Univers des Musiques du Monde et dans la démarche créatrice chère au Festival d’Art de Huy ou à Didier Mélon et son émission Le Monde est un Village (RTBF-La Première), pousse manifestement plus loin son exploration créatrice et musicale. Membre à part entière au sein de projets comme Klezmic Zirkus, Les Anchoises, Odessalavie ou Orchestra Vivo, l’artiste aventureuse profite de l’invitation de Prem1ère Esquisse pour proposer avec ses acolytes musiciens (Marine Horbaczewski, Mélodie Moureau et Stephan Pougin) quelque chose de tout à fait à part et hors des sentiers battus !

Inspiré par la première femme de notre monde Lucy et notre humanité, une musique parfois intimiste et symbolique sert une série de textes récités, slammés ou chantés ! Deux voix féminines proposent un voyage initiatique et quelque peu historique, rendant hommage à celle qui fût une des premières pierres de notre existence. Des textes construits au départ de mots choisis mélangeant le passé et l’actuelle technologie, des mots parfois polissons et souvent génétiques sont portés par une musique simple faite de notes de clarinette et de percussions.

Pour un tel projet hors-normes et hors des concepts habituels, l’artiste nous permet de suivre des textes finalement proches de poèmes car ces derniers sont présents au sein d’un très beau livret lui-même enchâssé dans un très beau digipack cartonné. Le violoncelle, les percussions et la clarinette colorent musicalement une longue narration historique sur notre humanité, un regard lucide sur notre monde car l’analyse reste claire et franche à travers un discours sans chichis. Bien sûr le mode narratif peut surprendre notre auditoire, mais cela reste malgré-tout une forme d’art comme les autres. Un langage souvent oublié d’ailleurs, qui permet à l’artiste de construire un pont temporel avec le passé et certaines traditions oubliées.

Alors comment aborder cet étrange projet, oubliez tout le reste et prenez le temps d’écouter et de comprendre la subtilité de la musique et des textes. Un travail d’écriture de haut-vol qui fait corps avec la grande littérature et les grands poètes et philosophes ! Totalement à part et donc décalé, cet album mérite le respect de chacun, car il faut être bougrement courageux de raconter tout çà avec souvent une autodérision qui frise malheureusement la réalité du côté le plus noir de notre humanité actuelle !

 


http://musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=8776

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :