Music in Belgium

Le qanûn c’est quoi me direz-vous, c’est une harpe de la famille des instruments à cordes pincées, de la famille des cithares sur table. Très répandu au Moyen-Orient, cette harpe jouée sur un support ou sur les genoux est également utilisée en Grèce, en Iran ou en Arménie. Osama Abdulrasol qui est né en Irak, a étudié la musique en Angleterre et dans son pays d’origine où, il a appris les bases du maniement de cet étrange instrument. Devenu un maitre incontournable, il vient de réaliser un opus en compagnie d’un quartet, sous la bannière du label liégeois Home Records.

Maison de production dont vous avez déjà entendu parler lors de la sortie de l’album de Diab Quintet, ou lors des articles parus sur le Festival d’Art de Huy, le label organisera début octobre (le 7 et le 8) son festival à Huy également. Sinon il propose aujourd’hui une nouvelle sortie discographique colorée évoluant entre Orient et Occident.

Osama Abdulrasol (qanûn, oud et composition) est ici accompagné de Philippe Thurlot (accordéon et virtuose lui-aussi), Lode Vercampt (violoncelle), François Taillefer (percussions) et Helena Schoeters (chant). Dès la première composition, on reconnaît clairement la virtuosité et la dextérité de l’artiste maniant son instrument de prédilection. Intégrant la diversité des musiques européennes à celle des musiques orientales (mélange entre l’Occident et l’Orient), l’équipe en place présente une musique multi-facettes s’approchant soit d’une musique néo-classique, soit d’une musique traditionnelle.

Venant de divers horizons comme la world music, le world jazz, la musique classique ou l’école de l’improvisation, les musiciens en présence s’égarent à travers le Monde musical nous faisant voyager d’un continent à l’autre. De grandes démonstrations techniques s’allient à une finesse de jeu, proposant des relents de musiques traditionnelles mélangées à des passages proches de musiques de film des années 70 (accordéon).

Chaque protagoniste excelle dans son domaine et si Helena (soprano) évolue entre chant traditionnelle en arabe vers un chant lyrique, François explose son talent via sa collection unique de percussions proposant des rythmes allant de l’Inde au Moyen-Orient. Philippe et Lode ne sont pas non plus en reste, puisqu’ils enchantent eux-aussi la musique par leur savoir-faire respectif.

Au final voilà un album dans la veine de ce que produit habituellement cette maison d’édition plutôt atypique, dont le but est de faire découvrir les musiques du Monde. Si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à venir à Huy le 7 et le 8 octobre, pour y découvrir une partie des artistes et groupes produits sur ce label.

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :