Music in Belgium – Philippe Thirionet

Artiste belgo-turc née en 1978, Melike Tarhan a déjà derrière-elle de nombreux projets musicaux. Expériences où elle a su combiner les courants musicaux occidentaux et orientaux, grâce à sa soif de faire découvrir la musique et le chant turc à travers un savant-mélange sonore entre l’Orient et l’Occident. Ayant participé à des projets comme Macar ou Tri A Tolia, plusieurs albums ont donc déjà été produit entre 2004 et 2014. Pour ce faire, l’artiste a eu l’aide du label belge spécialisé dans les musiques du monde Home Records.

C’est à nouveau ce même label qui produit ici le premier album chanté en anglais par l’artiste, proposant manifestement une sorte d’ethno-pop-roots. Accompagnée par Bruno De Groote (guitare, sitar), Frederik Van Den Bergh (batterie) et Matthias Debusschere (basse), on retrouve plusieurs invités prenant en charge les chœurs et le jeu d’instruments traditionnels comme le doudouk (duduk, instrument arménien proche du hautbois) et l’oud (le barbat, instrument à cordes originaire d’Iran).

Présenté comme une suite de ballades, l’opus « Juicy Little Bramble » s’ouvre effectivement sur quelque chose de posé où, l’on découvre une belle voix féminine aux accents orientaux. Offrant à la fois un côté pop-rock et un côté plus oriental, l’artiste mélange intelligemment deux cultures en saupoudrant un fond sonore rock, de lignes produites par des instruments traditionnels. Parfois des passages plus mystérieux introduisent des complaintes orientales, avant le retour d’un pop-rock plus traditionnel. Un petit côté folk apparaît aussi à certains moments, avec des relents de musique manouche.

Intégrant au sein d’une même composition des sonorités typiquement orientales et une base rock, Melike Tarhan propose donc un album léger, destiné à un grand public. Original dans sa démarche, la construction de cet opus pourrait intéresser certains de nos membres.

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :