fbpx
17 août 2005

Le Soir – Eric Renette – 17/08/2005

A force de se hâter lentement Aurélie accouche de Aurélia

Même si elle à déjà pas mal roulé sa bosse aux quatre coins du globe, aurélie Dorzée figurera un peu comme une régional de l’étape ce jeudi au Festival d’Art de Huy. Membre du Trio Trad, également à l’affiche, elle sera aussi présente avec son propre trio, simplement appelé Aurélia, qui profite de l’occasion pour présenter son premier album. La violoniste condruzienne y présente une musique qu’on classera rapidement dans les …inclassables, là où les amateurs de jazz, de « world » de musique plus folk et traditionnelle retrouveront certains de leurs jeunes, mais d’autres aussi.

Ca fait plus d’une dizaine d’années, maintenant qu’Aurélie Dorzée à terminé ses classes de violon de l’Académie de Huy. Dix ans qu’elle à parcouru des chemins variés, alliant panachage pédagogique (conservatoire e Liège, Mons et Bruxelles) et expérience collectives : ensemble Pantha rei, créations pour le théâtre de la Communauté de Seraing, « les Meslanges » du « Violon populaire de Wallonie », Trio Trad…Accompagnés d’un guitariste flamand (TomTheuns) et d’un percussionniste (Stéfan Pougin), son violon et elle assure le rôle central tout au long de ce « festina lente » (hâte-toi lentement) qui vient de sortir de presse et qui sera donc présenté officiellement pour la première fois.

Présenter l’album à Huy, c’est rencontrer les conditions idéales. J’ai participé plusieurs fois au festival, donc je sais qu’il rassemble un bon public, une qualité d’écoute, résume- t-elle. Si elle précise avoir toujours eu envie de jouer avec d’autres, n’avoir ni l’ambition, ni l’envie d’être une soliste sur le devant de la scène, elle assume le passage à l’acte : Avec Aurélia je veux essayer de ne pas tourner en rond. Ce projet, c’est la première fois que je peux dire que c’est ma personnalité qui est dedans.

 

Une personnalité qu’elle va confronter régulièrement au public, ces prochaines semaines, puisqu’on la retrouvera sur des scènes aussi diverses que Eu-Ritmix et le festival Midis Minimes à Bruxelles, une résidence de trois jours (concert à la clé) aux théâtre des Doms à Avignon, la scène de l’Excale à liège (23 septembre), le Bouillon de Culture de Bertrix…

(Eric Renette)

 

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :