Letters to Handenberg – SOOLMAAN QUARTET

À partir de : 8,00

Effacer

UGS : N/A

FR

Fils d’une famille de voyageurs, Tristan Driessens (°1982) passe une grande partie de sa jeunesse en voyageant à travers l’Europe du Sud, où il découvre le ‘ûd par l’intermédiaire de la musique sépharade et arabo-andalouse. En 2011, lorsqu’il termine sa formation musicale à Istanbul, il fonde l’Ensemble Lâmekân, qui établit rapidement une solide réputation dans le domaine de la musique savante turque. A côté de cela, il multiplie ses références au sein d’un large éventail de projets artistiques, de la musique traditionelle et balkanique (Nathan Daems Karsilama Quintet, Tcha Limberger) à la musique orientale (Refugees for Refugees, Rafik El Maai) en passant par la musique contemporaine (Pascale Dusapin, Wim Hendricks, Mathias Coppens).

A propos de la création du Soolmaan Quartet, Tristan Driessens raconte : De nos jours, un artiste est un nomade. Il est mené à se forger une identité éclectique au contact d’une réalité où se rencontrent sans arrêt de multiples langages et modes d’expressions. Tout en restant fidèle à mes points de repères musicaux, à savoir ceux qui m’ont été donné par mes maîtres, j’ai eu envie de créer cet espace, un peu hors du temps, où l’on danse librement. Au sein du Soolmaan Quatuor, cet « espace » est propice à une musique riche et inspirée, comme en témoigne leur premier album qui sortira chez Homerecords en novembre prochain. Les compositions de Tristan Driessens, d’une clarté mélodique éclatante, portent les marques du makam arabo-turc, la musique classique et le jazz modal, avec l’improvisation comme lien puissant.

EN

Belonging to a family of travellers, Tristan Driessens (1982) spent most of his childhood travelling across Southern Europe, where he discovered the oud through the Sephardic and Arab-Andalusian music. In 2011, after finishing his musical training in Istanbul, he founded the Ensemble Lâmekân, which rapidly acquired a solid reputation in the field of Turkish classical music. Moreover, he collaborates in a wide range of artistic projects, from traditional and Balkan music (Nathan Daems Karsilama Quintet, Tcha Limberger) to Oriental music (Refugees for Refugees, Rafik El Maai), but also Contemporary music (Pascale Dusapin, Wim Hendricks, Mathias Coppens).

On the creation of Soolman Quartet, Tristan says: Nowadays, an artist has become a nomad. He is pushed to build an eclectic identity in contact with the reality wherein multiple languages and modes of expressions constantly meet. While remaining loyal to my musical standards, specifically those introduced to me by my masters, I had the desire to create this space, somewhat timeless, wherein we can freely dance. For the Soolmaan Quartet, this “space” is a breeding ground for a rich and inspiring music, as proven by this first album. Tristan Driessens’ compositions, which are of melodic brilliance, carry traces of Arab-Turkish makam, classical music and modal jazz, along with the improvisation as a powerful link.

Musiciens

Tristan Driessens
Oud

Robbe Kieckens
Percussions / Batterie / Tombak

Tom Callens (1st episode)
Clarinette basse / Clarinette soprano / Saxophone

Nathan Daems (2nd episode)
Saxophone tenor / Kaval

Léa Besançon
Violoncelle

Production

Enregistré de  Janvier 2015 à Mars 2016 dans le studio ZENNESTUDIO à Bruxelles

Dries Van Ende
Recorded / Mixing

Gert Van Hoof
Mastered

Kefa Moras
Cover photo

Art Base
Liner photo

Amira Daoudi
Cover design

FR

EN

NL

    Informations complémentaires

    Poids N/A
    Dimensions N/A
    Support

    Physique/physical, Téléchargement/Download

    Format

    Compact Disc, MP3-320, WAV-16BIT, WAV-24BIT

    Avis

    Il n’y pas encore d’avis.

    Soyez le premier à laisser votre avis sur “Letters to Handenberg – SOOLMAAN QUARTET”

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.