2 janvier 2018

Album Release – Photis Ionatos – Elegio

Albums

« Elegio » offre un petit miracle à l’oreille, à la vue, au toucher, à chaque sens qui rêve la Grèce homérique, mythique, cruellement réelle à l’heure d’une Europe qui a perdu jusqu’à sa boussole et semble égarée entre les îles, les états, les hommes…..

[…] Le travail […] de Photis […] résonne aujourd’hui comme la corde absolument essentielle, consubstantielle à une refondation du Vieux Continent. Pas de monde nouveau sans langage nouveau, affirmait Ingeborg Bachmann.
Aucune exagération dans mon propos. Je n’écrirais pas de la poésie si je n’avais à ce point foi dans la puissance du langage.

[…] Il offre ce langage neuf, ou plutôt vous montrez qu’il existe un avant de la poésie qui puisse redevenir un après de la poésie dans le monde des marchands……

Je […] l’écoute en boucle et avec […] lui, les poètes qui font tomber ce pauvre préjugé : ils me rappellent que le mystère se trouve dans la lumière — davantage peut-être que dans la nuit.

– Sylvie E. Saliceti

Photis Ionatos recrée des parcelles de son histoire depuis 45 ans. Une histoire qui passe par la Grèce des poètes, un exil personnel et une transmission intemporelle. Dans ce douzième disque, l’auteur-compositeur sublime la vie quotidienne par un long souffle sur un rythme lent, mais pourtant intense. L’expression y est parfois immobile, l’interprétation, livrée sans mélodrame. Photis Ionatos dit en français pour faciliter la compréhension et chante en grec pour atteindre les hautes sphères. Il retient des mots de S. Tsambiras, Y. Ritsos, Homère, O. Elytis et quelques autres immortels. Dans La ville de K. Kavafis, il chante : « J’irai par une autre terre, j’irai par une autre mer, il se trouvera bien une ville meilleure que celle-ci ». Il y est parvenu, et la route se poursuit avec ce disque magistral…

– Yves Bernard (« Le Devoir » Québec Canada)

2 réactions au sujet de « Album Release – Photis Ionatos – Elegio »

Les commentaires sont clos.

%d blogueurs aiment cette page :