Music in Belgium – Philippe Thirionet – 26/06/2017

A la fois plongé dans l’univers du label liégeois Home Records et celui du Festival d’Art de Huy (les musiques du Monde, Le Monde est un village RTBF-La Première…), votre serviteur repart dans les profondeurs des cultures et des traditions ancestrales portées par des instruments d’un autre temps et d’autres contrées. En effet le Mehmet Polat Trio est une rencontre qui permet à trois virtuoses de proposer le son de trois instruments atypiques et historiques. Le Oud (Ud en Azéri) est un instrument au coffre de bois et à cordes pincées assimilé au luth et originaire d’Azerbaïdjan et d’Iran. Le Nay (Ney en turc) est une flûte oblique persane en roseau originaire d’Asie centrale et le Kora est quant à lui un instrument Mandingue (les Griots) originaire d’Afrique de l’Ouest.

Pour ce qui est des protagonistes en présence on a d’une part Mehmet Polat maitre incontesté du Oud, compositeur et même concepteur d’instruments à vocation plus moderne (un avant-gardiste en quelque sorte) et d’autre part, Sinan Arat pour le Nay et la néerlandaise Dymphi Peeters pour le Kora. Ajoutons enfin que c’est la Turquie qui est le pays d’origine des deux premiers musiciens, qui s’associent ici avec une musicienne issue de la vieille Europe. Vous êtes donc prévenu on s’embarque pour l’Orient ou pour les Balkans au gré d’une musique chargée de traditions et de cultures ancestrales.

Avec une vision moderniste propre à son concepteur, la musique proposée semble plus accessible, plus légère et fort mélodique. Destinée donc à toucher un plus large public, cette dernière garde malgré tout une touche orientale et traditionnelle due bien évidemment aux gammes spécifiques des trois instruments. Voilà un voyage initiatique où l’auditeur vogue entre l’Afrique, l’Asie et l’Orient en passant par les pays dont sont originaires les instruments et les musiciens.

 


http://www.musicinbelgium.net/pl/modules.php?name=Reviews&rop=showcontent&id=8696

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :