jazzaroundmag.com – Claude Loxhay

Après des études au CIM (école de jazz et de musiques actuelles) à Paris où il a rencontré Fred Favarel, le guitariste de l’ancien trio de Phil Abraham, Alex Beaurain a gagné Toulouse et a fait partie de l’orchestre de Denis Badault. Voici plusieurs années qu’il s’est fixé à Bruxelles : il a notamment enregistré « Sentiments d’un Clown », en quintet avec Eve Beuvens et le saxophoniste Gregor Siedl puis, en 2014, « Himeros », en trio, avec Frédéric Becker (saxophone, flûte, bansuri) et Frédéric Malempré (percussions) : ce qui lui avait valu d’être sélectionné pour le Jazz Tour. Le revoici en trio, toujours avec Frédéric Malempré aux multiples percussions, mais, cette fois, en compagnie de Tom Bourgeois, un musicien qui a commencé ses études à Villerbanne pour les terminer à Bruxelles, où il a rejoint l’orchestre de Christian Klinkenberg et composé des musiques de films. Sous l’impulsion des percussions colorées de Frédéric Malempré (cajón, tapan, tom, udu, gongs, cymbales) et en parfaite complicité avec la sonorité fluide et limpide de la guitare acoustique d’Alex Beaurain, les saxophones ténor ou soprano, et surtout, peut-être la clarinette basse de Tom Bourgeois donnent de nouvelles colorations pastels aux compositions originales, toutes de la main d’Alex Beaurain, sauf Interlude cosigné avec Frédéric Becker. Beaucoup de compositions sont introduites par la guitare, toujours sur les rythmes chatoyants de Frédéric Malempré (udu et cajón sur Mystic Wood, cymbales sur Tragodia, clochettes sur Ahoutéoudéboys). Au fil des plages, Tom Bourgeois passe de la sonorité chaude du ténor (plages 5 et 9), au soprano allègre (plages 3, 6, 10, 12) ou à la clarinette basse à la beauté ombrageuse (plages 2, 4, 7) et, sur Mystic Wood, passe de la clarinette basse au soprano. Enfin, sur Halotouktouk, Frédéric Becker, à la flûte bansuri, se joint au soprano, pour l’un des thèmes les plus virevoltants. Dans le sillage d’Himéros, Alex Beaurain nous emmène Au Large pour un nouveau voyage, au travers de climats empreints de sérénité. Après une longue tournée du trio en Chine et à Taïwan en novembre, plusieurs concerts sont programmés en décembre: le polyinstrumentisme du trio apporte un réel support visuel à la musique.

Mot clé :
%d blogueurs aiment cette page :