Simon Fransquet


———-
Attiré par la musique dès le plus jeune âge, il a commencé la guitare dès 12 ans. Passionné également par l’art en général – le dessin, la peinture, la bande dessinée, la photo et le cinéma – il entreprit alors ses humanités artistiques à l’institut Saint Luc Secondaire de Liège. Ce n’est qu’à la toute fin de ses humanités qu’il fit enfin le choix entre ses deux passions. La musique l’emporta. Après un an au Conservatoire Royal de Musique de Liège en guitare classique dans la classe de Hughes Kolp, il poursuivit sa formation au Jazz Studio d’Anvers durant deux ans avec le guitariste brésilien Victor Da Costa et obtient une grande distinction en composition/arrangement.
Il donne des ateliers de guitare depuis 2004 dans différentes écoles et ASBL (Centre Communal des Jeunes de Chênée, Maison des Jeunes de Jupille), il enseigne également au Petit Conservatoire du Brabant Wallon depuis 2009 et à la Lyre d’Orphée depuis 2011. Il donne régulièrement des stages musicaux de guitare, de musique d’ensemble, d’éveil musicale et de lutherie sauvage (création d’instruments à base d’objets de récupération) avec différents partenaires (festival d’En-fanfare de Blegny, les Atelier d’Art Contemporain de liège, l’ASBL Article 27, le festival Tempo Color, l’ONG Autre Terre…) Il suit également en parallèle une formation de lutherie traditionnelle chez le luthier Renzo Salvador.
Multi instrumentiste et pluridisciplinaire, il s’emporte pour tout ce qui est fait de son et d’images et c’est toujours avec passion, détermination et professionnalisme qu’il partage son savoir, ses découvertes et son expérience.
Mélangeant les différentes formations qu’il a reçues et ses diverses influences allant de la musique classique au jazz en passant par la musique électronique, le rock, la bossa-nova ou le flamenco, il a une passion pour la composition. Il joue aujourd’hui dans différents projets musicaux ( Draw me a landscape, Chapeaux l’faire, Taxídi,…) ainsi qu’en tant qu’invité avec plusieurs artistes (Eolane, Mc Divine…) Il compose pour son quintet «Taxídi» mais aussi pour des spectacles et des films dont le spectacle de danse Londonien intitulé « Artism » produit par « EXZEB », un jeux vidéo indépendant, le cour métrage « Silence, on détourne » de Bernard Garrand et scénario d’Antoine Baudot qui a remporté le concours organisé par WAT productions dans le cadre de Liege 2017 et le film « finir en beauté » de Vincent Smitz.
Il sort son premier album B.O. du film « Finir en beauté » en Juillet 2013 et compose pour le nouveau projet de Vincent Smitz « Babysitting » produit par Artémis Productions (OSS117, Jeux d’enfant…) qui remporte 2 prix lors l’avant-première internationale au BIFFF, ainsi que le long métrage « Nous Quatre » de Stéphane Hénocque avec Renaud Rutten (sortie en salle le 8 septembre 2015).

———-

%d blogueurs aiment cette page :