Image de l'album
Ajouter au panier


Yves Teicher - Monade  

Que reste-t-il à Yves Teicher si ce n’est l’amour et Rabelais pour canaliser l’insolence des génies qui le parcourent ? Il y a du doux, de la fougue et des hauts fourneaux qui grincent, des ongles écorchés, des cris de phoques sur la banquise, des dialogues délicieux avec des corbeaux, des baisers tendres et gourmands, des borborygmes, des Guernicas et des Passions, des surfaces de réparation. Yves Teicher est plusieurs, il ajuste, il detune. Y a soleil, puis y a lune. Sur un flanc de montagne, ivre et funambule, il emporte avec lui Chostakovitch et Grappelli, Jean-Sebastien et Ligeti, Art Tatum et Chaplin, pour faire du parapente jusqu’à plus d’heure. Et moi qui ne suis pas érudit, je renifle ici un opus majeur, sans bretelles ni pantalon, mais chargé d’une audace qui fait date dans l’histoire du violon.


Autre(s) vidéo(s) :
  • Juif Errant - "Monade" - Yves Teicher
Presse francophone
  • Jean-Luc Matte - Musette
  • Jazzaround (Roland Binet)
  • La Libre Belgique (Dominique Simonet)
  • L\'Avenir (Jean-Pierre Goffin)
  • Jazzaround (Claude Loxhay)
Nederlandstalige pers
  • Moors Magazine (Holly Moors)